Un architecte : un artiste un penseur un constructeur

TORTELIER Enora ARCHITECTURE

Mon T.P.F.E. Rapport de présentation

Directeur d’étude : FERNANDEZ Pierre ARCHITECTE

Ecole Nationale Supérieure d’architecture de TOULOUSE

  • 2015-2017 : — Ré écriture TPFE 2003 sur « Maison de la culture et des livres» de Nouvelle-Calédonie 98

Publications pour Editions interuniversitaires Europe https://www.editions-ue.com sur monument historiquecelieres_chantier-3

Présentation de mon T.P.F.E. : Travail Personnel de Fin d’études

2015/2016 T.P.F.E. aux études éditoriales

Des Editions Interuniversitaires européennes. En Cours avec l’accord de mon directeur d’étude et de l’E.N.S.A.T.

E.I.E. : Etudes en cours février 2016 : OmniScriptum GmbH & Co. KG
Heinrich-Boecking Str. 6-8 D – 66121 Saarbrücken

ECOLE D’ARCHITECTURE DE TOULOUSE 2003

TITRE :

LA CONCEPTION D’UN HABITAT SOCIAL EN REPONSE AUX SQUATS,

MAISON CELIERES

celieres_chantier-6FAUBOURG BLANCHOT.

CHÂTEAU CLASSE MONUMENT HISTORIQUE

 celieres_chantier-3

Ce travail prend racine à Nouméa et est le fruit  de nombreux contacts et entretiens et de  références réalisés  et à Paris avec le C.N.R.S. et à Nouméa et sur la grande terre sur 3 ans d’études vers l’habitat du Pacifique entre habitat colonial et habitat tribal, sur un site historique présentant ce double dilemme : Le château Célières.

Cette enquête architecturale sur le terrain  du  projet  émergeant  de  la  volonté  de travailler sur la transformation d’oc­cupations océaniennes spontanées : les squats qui émaillent la  ville  de  Nouméa. Les squats sont ainsi  décrits  dans  la  dépêche locale :

«A l’abri de la végétation, de l’autre coté d’un rideau de feuillage, un monde à part existe sous les tôles et sur la terre battue. Au milieu des arbres et au contact de la terre, le squat est un sas entre la « brousse » et la vie urbaine. Un bout de toit de tôle dissimulé par la végétation, un laby­rinthe de chemins défoncés par le temps et la pluie trahit une présence humaine.»  Journal Les Nouvelles calédoniennes,2003.Photographie E.Tortelier Années 2000Mon T.P.F.E. ; Existant 

A Nouméa, En Nouvelle-Calédonie qui est la France.

Le PLAN de Mon T.P.F.E.

  1. Préface

1          Introduction : D’une propriété coloniale squattée à des logements aidés et très aidés

  1. SITUATION […]

  2. ETAT DES LIEUX : la face cachée de la ville |…]

SOLUTIONS : Les logements aidés, provinces Sud, Nord et Îles.TPFE-2_Page_10

  1. Actions en Province Sud

  2. Habitat tribal en  Provinces  Nord  et Iles

  3. Habitat rural

  4. Vision critique

La Résorption de l’habitat insalubre dans les quartiers Arrivée  au site Du Projet, visites de squats, enquête de terrain.

Dont mes remerciements particuliers vont à l’I.R.D. de Nouméa et à ma marraine qui se reconnaîtra 🙂 Goroainsi qu’ à Mr François Martin, ingénieur qui m’a appris des tracés et calculs et à Mr Daniel Martin, activateur d’arts, mon Parrain de Nouméa.

martin

1981, Atlas  de la  Nouvelle-Calédonie,  O.R.S.T.O.M  : »Sols » pl. 14,

« Végétation »  pl. 15, « Localisation de la population   »  pl. 24, « Densité » pl. 25, « occupation du sol » pl.30,

  1.     PROJET

celieres_chantier-5

Partie Patrimoine, Ville de Nouméa Architecte Miguel Harbulot

TPFE-2_Page_06

TPFE-3_Page_1_2002

Palmiers royaux classés Monuments historiques

TPFE-3_Page_2 TPFE-3_Page_3 TPFE-3_Page_4

TPFE-3_Page_5 TPFE-3_Page_6

ASPECT BIOCLIMATIQUE T.P.F.E Enora Tortelier

ASPECT BIOCLIMATIQUE
T.P.F.E Enora Tortelier

Photographies, conception, esquisses, plans, croquis : Carnet de bord Enora TORTELIER. -tous droits réservés- reproduction interdite.



EXTRAIT DE LA BIOBLIOGRAPHIE, petit travail de référencement et d’actualisation 2016.

EXEMPLES :

  • Etude de sol, S.LC., Division géotechnique et environnement, Laboratoire d.’expertise du bâtiment et des travaux publics de N.C., 10 p. Texte et 14 annexes de une page.
  • Etude de sol, S.LC., Division géotechnique et environnement, Laboratoire d.’expertise du bâtiment et des travaux publics de N.C., 10 p. Texte et 14 annexes de une page.
  • FARGE M.27 septembre 2002., Programme Maison Célières, S.LC. Société Immobilière de la Construction Calédonienne.
  •  CAHIER DES CHARGES : Site squatté et site classé : Château Célières : Monument historique, Faubourg Blanchot de la Ville de nouméa ( Nouvelle-Calédonie à l’Est de l’Autralie, France.) : projet devenu maison de la culture et des livres de la ville.
  • RAPPORT  11  Nouméa,  Faubourg Blanchot, Maison  Célières  11
  • Autres Exemple de documents supports de l’étude : Direction de l’enseignement, de la culture, de la jeunesse et des sports, service de la culture, MAISON CELLIERES 1998-2002 dont :DOSSIER PROVINCE SUD – ARCHITECTURE DU PATRIMOINE-Prêt in situ d’études de l’ancien architecte de la ville Michel HARBULOT,  de Nouméa.

  • GEROSA D., entrepreneur
    DESCRIPTIF 5 novembre 1897, Devis descriptif et le C.C.C.G.P. Exé. Datant de l’époque de sa construction: Cahier des clauses et Conditions générales et  particulières d’exécution des travaux de construction d’une maison avec dépendances au Faubourg Blanchot,  pour  le compte  de  Monsieur Célières.
  • ARBULOT  Michel (Arcbitecte du patrimoine  et de l’esthétique urbaine), Rapport de stage :  » techniques de restauration et de conservation du patrimoine architectural en milieu tropical » Avril 1992.
  • Journal officiel de la N.C., 30 janvier 1990,  » Arrêté n°4391 de décembre 1989 relatif au classement  » Maison Célières  » dans la commune de Nouméa cocoteraie foncée
  • 24 octobre 1990,  » Des immeubles historiques « , in Classement ou inscription à l’inventaire, in Délibération n°14.90/A.P.S. relative à la protection et à la conservation du Patrimoine dans la  Province Sud, Chap. II, Section 1,   Art.14.4.
  • Topographie Echelle 1/2.ooème Extrait cadastral/CADASTRE et URBANISME, février 1998,  » Introduction P.U.D., Zone UB.
  • Cahier des prescriptions « ,Journal officiel N.C.Extrait P.U.D., Zone UB PLAN URBAIN DE DÉVELOPPEMENT.
  • MEDIAS Et liens utiles :
  • F.S.H., Fond Social de l’Habitat, Etat des lieux 1965 à 2002, Fond Social de l’habitat + Cédérom. S.I.C., 2002

EXPOSITIONS

  • LES BATISSEURS, Musée de la Ville, Place des cocotiers, « Les bâtisseurs, Architecture à Nouméa 1853-1940 », Juin 1996 en juin 1997,
  • VILLE EN DESSEIN, Juin 1997 à avril 1998, « Plans, cartes et espaces à Nouméa », Musée des Archives, Ville de Nouméa.
    De l’ancienne mairie au Musée de la ville, une mémoire nouméenne, http://www.noumea.nc/sites/default/files/web-de_lancienne_mairie_au_musee_de_la_ville.pdf
  • CENTRE D’ART, EXPOSITIONS : http://www.noumea.nc/centre-dart
  • ARTS Et CULTURE : Musée d’art océanien et Australien Tjibaou. (2016) http://www.adck.nc/expositions/departement
    14 février 2016
  • SPECTACLES
    (2016) http://www.adck.nc/spectacles/programmation/606-la-rencontre-des-mondes
    (2016) http://www.adck.nc/spectacles/programmation/601-festival-waan-danse-2015
  • MEDIATHEQUE du Centre TJIBAOU :
    (2016) http://mediatheque.adck.nc/mediath/
  • Musée de la Ville de Nouméa, Musée de la Seconde Guerre Mondiale, Publications en ligne de type : Nouméa, jardin tropical Jardins publics et espaces arborés / cliquez ici : http://www.noumea.nc/musees/kiosque


A propos de l’architecte : Énora Tortelier, diplômée de troisième cycle de l’École d’architecture de Toulouse, est architecte D.P.L.G., inscrite à l’ordre des architectes, habilitée bioclimatique. En équipe de maitrise d’œuvre conception,  elle a fait par exemple beaucoup de projets. Elle a suivi les 3 cycles d’études de l’’E.N.S.A. de TOULOUSE. Elle est native de Nouméa, en Nouvelle-Calédonie où elle a de la famille. Son diplôme l’a conduite à ses racines,  à  17288 kilomètres entre Toulouse et Nouméa, deux villes qui sont La France. Son mémoire est illustré de ses dessins et photographies prises lors de ces nombreux voyages autour du monde,

pour une grande partie pour son travail de fin d’études qui fut une biennale.

TPFE-2_Page_05

Sablier – Temps – DurŽe

AUTRES : HABILITATION BIOCLIMATIQUE 2012 ( 810 heures de formation Haut-de-gamme, études bioclimatiques soit de 5 KW/h plus performantes que B.B.C.. Bioclimatique ne veux pas dire écologique mais adapté au site et bien orienté économies d’énergies.24 octobre 1990,  » Des immeubles historiques « , in Classement ou inscription à l’inventaire, in Délibération n°14.90/A.P.S. relative à la protection et à la conservation du Patrimoine dans la  Province Sud, Chap. II, Section 1,   Art.14.4.24 octobre 1990,  » Des immeubles historiques « , in Classement ou inscription à l’inventaire, in Délibération n°14.90/A.P.S. relative à la protection et à la conservation du Patrimoine dans la  Province Sud, Chap. II, Section 1,   Art.14.4.24 octobre 1990,  » Des immeubles historiques « ,TPFE-2_Page_02 in Classement ou inscription à l’inventaire, in Délibération n°14.90/A.P.S. relative à la protection et à la conservation du Patrimoine dans la  Province Sud, Chap. II, Section 1,   Art.14.4.

copyright interdit propriété design-architecte

Tous mes remerciements à ma Marraine Marika, diplômée de Dupérré

cocoteraie foncée Photographies  Marie-Catherine TORTELIER, Nouvelle-Calédonie, ORSTOM-IRD.

Et encore tous mes remerciements à Mr Martin Daniel grâce à qui tout cela n’aurait pas été possible ;), je vous invite à vous rendre, pour une ballade dans la série  » Conception artistique pour un design responsable », vers le Musée des Arts Premiers pour découvrir, l’Océanie.